Bienvenue sur le site Myfrfr 站点首页   收藏本站

 

法语学习资料
百部最好看的法国电影
北外网络课堂
法语〖一书两课〗自学计划
法语国家与地区
法语非洲 加拿大法语魁北克
法语国家与城市最美风景风情
法 语 法 国 微 信

法语入门 字母 字母歌 打法语 字母手写体 法语数字 法语朗读器

法语六十句 法语口头禅 一百句 第一课 法语名 我爱你 法语歌 听力听写 小王子

标准法语语音 法语法国微课 走遍法国中文精讲 走遍法国法语
马晓宏法语 BBC法语 简明法语教程 跟明明学法语 法语三百句 外教法语
法国原声电台 | 法语专四 法语专八 TCF TEF | 法语招聘求职
法语法国词典
法语基础入门
法语语音
法语会话
法语听力听写
法语法国在线词典
法语动词变位查询
法语基础会话
法语电影法国电影
法语字符输入
法国电台
法语法国微信
法语法国微博



法 语 法 国



标题:法语阅读:法文版《小王子》(第七章)Chapitre VII
Chapitre VII


Le cinquième jour, toujours grace au mouton, ce secret de la vie du petit prince me fut révélé. Il me demanda avec brusquerie, sans préambule, comme le fruit d’un problème longtemps médité en silence :

- Un mouton, s’il mange les arbustes, il mange aussi les fleurs ?

- Un mouton mange tout ce qu’il rencontre.

- Même les fleurs qui ont des épines ?

- Oui. Même les fleurs qui ont des épines.

- Alors les épines, à quoi servent-elles ?

Je ne le savais pas. J’étais alors très occupé à essayer de dévisser un boulon trop serré de mon moteur. J’étais très soucieux car ma panne commençait de m’apparaître comme très grave, et l’eau à boire qui s’épuisait me faisait craindre le pire.

- Les épines, à quoi servent-elles ?

Le petit prince ne renonçait jamais à une question, une fois qu’il l’avait posée. J’étais irrité par mon boulon et je répondis n’importe quoi :

- Les épines, ça ne sert à rien, c’est de la pure méchanceté de la part des fleurs

- Oh !

Mais après un silence il me lança, avec une sorte de rancune :

- Je ne te crois pas ! Les fleurs sont faibles. Elles sont naïves. Elles se rassurent comme elles peuvent. Elles se croient terribles avec leurs épines...

Je ne répondis rien. à cet instant-là je me disais :"Si ce boulon résiste encore, je le ferai sauter d’un coup de marteau."Le petit prince dérangea de nouveau mes réflexions :

- Et tu crois, toi, que les fleurs...

- Mais non ! Mais non ! Je ne crois rien ! J’ai répondu n’importe quoi. Je m’occupe, moi, de choses sérieuses !

Il me regarda stupéfait.

- De choses sérieuses

Il me voyait, mon marteau à la main, et les doigts noirs de cambouis, penché sur un objet qui lui semblait très laid.

- Tu parles comme les grandes personnes !

Ça me fit un peu honte. Mais, impitoyable, il ajouta

- Tu confonds tout... tu mélanges tout !

Il était vraiment très irrité. Il secouait au vent des cheveux tout dorés :

- Je connais une planète où il y a un Monsieur cramoisi. Il n’a jamais respiré une fleur. Il n’a jamais regardé une étoile. Il n’a jamais aimé personne. Il n’a jamais rien fait d’autre que des additions. Et toute la journée il répète comme toi :"Je suis un homme sérieux ! Je suis un homme sérieux !"et ça le fait gonfler d’orgueil. Mais ce n’est pas un homme, c’est un champignon!

- Un quoi ?

- Un champignon

Le petit prince était maintenant tout pale de colère.

- Il y a des millions d’années que les fleurs fabriquent des épines. Il y a des millions d’années que les moutons mangent quand même les fleurs. Et ce n’est pas sérieux de chercher à comprendre pourquoi elles se donnent tant de mal pour se fabriquer des épines qui ne servent jamais à rien ? Ce n’est pas important la guerre des moutons et des fleurs ? Ce n’est pas plus sérieux et plus important que les additions d’un gros Monsieur rouge ? Et si je connais, moi, une fleur unique au monde, qui n’existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu’un petit mouton peut anéantir d’un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu’il fait, ce n’est pas important ça

Il rougit, puis reprit :

- Si quelqu’un aime une fleur qui n’existe qu’à un exemplaire dans les millions et les millions d’étoiles, ça suffit pour qu’il soit heureux quand il les regarde. Il se dit:"Ma fleur est là quelque part..."Mais si le mouton mange la fleur, c’est pour lui comme si, brusquement, toutes les étoiles s’éteignaient ! Et ce n’est pas important ça !



Il ne put rien dire de plus. Il éclata brusquement en sanglots. La nuit était tombée. J’avais laché mes outils. Je me moquais bien de mon marteau, de mon boulon, de la soif et de la mort. Il y avait, sur une étoile, une planète, la mienne, la Terre, un petit prince à consoler ! Je le pris dans les bras. Je le berçai. Je lui disais :"La fleur que tu aimes n’est pas en danger... Je lui dessinerai une muselière, à ton mouton... Je te dessinerai une armure pour ta fleur... Je..."Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre... C’est tellement mystérieux, le pays des larmes.




2013-6-1 9:22:23(4307)
法国电影 在线欣赏
那些好听的法语歌
法语最新招聘信息
法语法国微信

2013-6-1 9:22:23/4307



外语好工作微信 每日法语最新招聘
法语好好学 英语不能丢
英语英美
英语英美
 

特别感谢香港 Catherine.林 女士为本站发展提供资助