Bienvenue sur le site Myfrfr 站点首页   收藏本站

 

法语学习资料
百部最好看的法国电影
北外网络课堂
法语〖一书两课〗自学计划
法语国家与地区
法语非洲 加拿大法语魁北克
法语国家与城市最美风景风情
法 语 法 国 微 信

法语入门 字母 字母歌 打法语 字母手写体 法语数字 法语朗读器

法语六十句 法语口头禅 一百句 第一课 法语名 我爱你 法语歌 听力听写 小王子

标准法语语音 法语法国微课 走遍法国中文精讲 走遍法国法语
马晓宏法语 BBC法语 简明法语教程 跟明明学法语 法语三百句 外教法语
法国原声电台 | 法语专四 法语专八 TCF TEF | 法语招聘求职
法语法国词典
法语基础入门
法语语音
法语会话
法语听力听写
法语法国在线词典
法语动词变位查询
法语基础会话
法语电影法国电影
法语字符输入
法国电台
法语法国微信
法语法国微博



法 语 法 国



标题:法语阅读:法文版《小王子》(第十三章)Chapitre XIII
Chapitre XIII


La quatrième planète était celle du businessman. Cet homme était si occupé qu’il ne leva même pas la tête à l’arrivée du petit prince.



- Bonjour, lui dit celui-ci. Votre cigarette est éteinte.

- Trois et deux font cinq. Cinq et sept douze. Douze et trois quinze. Bonjour. Quinze et sept vingt-deux. Vingt-deux et six vingt-huit. Pas le temps de la rallumer. Vingt-six et cinq trente et un. Ouf ! Ça fait donc cinq cent un millions six cent vingt-deux mille sept cent trente et un.

- Cinq cents millions de quoi ?

- Hein? Tu es toujours là ? Cinq cent un millions de... je ne sais plus... J’ai tellement de travail ! Je suis sérieux, moi, je ne m’amuse pas à des balivernes ! Deux et cinq sept...

- Cinq cent un millions de quoi ? Répéta le petit prince qui jamais de sa vie n’avait renoncé à une question, une fois qu’il l’avait posée.

Le businessman leva la tête

- Depuis cinquante-quatre ans que j’habite cette planète-ci, je n’ai été dérangé que trois fois. La première fois ç’a été, il y a vingt-deux ans, par un hanneton qui était tombé Dieu sait d’où. Il répandait un bruit épouvantable, et j ’ai fait quatre erreurs dans une addition. La seconde fois ç’a été, il y a onze ans, par une crise de rhumatisme. Je manque d’exercice. Je n’ai pas le temps de flaner. Je suis sérieux, moi. La troisième fois... la voici ! Je disais donc cinq cent un millions...

- Millions de quoi ?

Le businessman comprit qu’il n’était point d’espoir de paix :

- Millions de ces petites choses que l’on voit quelquefois dans le ciel.

- Des mouches ?

- Mais non, des petites choses qui brillent.

- Des abeilles ?

- Mais non. Des petites choses dorées qui font rêvasser les fainéants. Mais je suis sérieux, moi ! Je n’ai pas le temps de rêvasser.

- Ah ! Des étoiles ?

- C’est bien ça. Des étoiles.

- Et que fais-tu de cinq cents millions d’étoiles ?

- Cinq cent un millions six cent vingt-deux mille sept cent trente et un. Je suis sérieux, moi, je suis précis.

- Et que fais-tu de ces étoiles ?

- Ce que j’en fais ?

- Oui.

- Rien. Je les possède.

- Tu possèdes les étoiles ?

- Oui.

- Mais j’ai déjà vu un roi qui...

- Les rois ne possèdent pas. Ils"règnent"sur. C’est très différent.

- Et à quoi cela te sert-il de posséder les étoiles

- ça me sert à être riche.

- Et à quoi cela te sert-il d’être riche ?

- à acheter d’autres étoiles, si quelqu’un en trouve.

"Celui-là, se dit en lui-même le petit prince, il raisonne un peu comme mon ivrogne."

Cependant il posa encore des questions :

- Comment peut-on posséder les étoiles ?

- à qui sont-elles ? Riposta, grincheux, le businessman.

- Je ne sais pas. à personne.

- Alors elles sont à moi, car j’y ai pensé le premier

- Ça suffit ?

- Bien sûr. Quand tu trouves un diamant qui n’est à personne, il est à toi. Quand tu trouves une île qui n’est à personne, elle est à toi. Quand tu as une idée le premier, tu la fais breveter : elle est à toi. Et moi je possède les étoiles, puisque jamais personne avant moi n’a songé à les posséder.

- Ça c’est vrai, dit le petit prince. Et qu’en fais-tu ?

- Je les gère. Je les compte et je les recompte, dit le businessman. C’est difficile. Mais je suis un homme sérieux !

Le petit prince n’était pas satisfait encore.

- Moi, si je possède un foulard, je puis le mettre autour de mon cou et l’emporter. Moi, si je possède une fleur, je puis cueillir ma fleur et l’emporter. Mais tu ne peux pas cueillir les étoiles !

- Non, mais je puis les placer en banque.

- Qu’est-ce que ça veut dire ?

- ça veut dire que j’écris sur un petit papier le nombre de mes étoiles. Et puis j’enferme à clef ce papier là dans un tiroir.

- Et c’est tout ?

- Ça suffit !

"C’est amusant, pensa le petit prince. C’est assez poétique. Mais ce n’est pas très sérieux."

Le petit prince avait sur les choses sérieuses des idées très différentes des idées des grandes personnes.

- Moi, dit-il encore, je possède une fleur que j’arrose tous les jours. Je possède trois volcans que je ramone toutes les semaines. Car je ramone aussi celui qui est éteint. On ne sait jamais. C’est utile à mes volcans, et c’est utile à ma fleur, que je les possède. Mais tu n’es pas utile aux étoiles.

Le businessman ouvrit la bouche mais né trouva rien à répondre, et le petit prince s’en fut.

"Les grandes personnes sont décidément tout à fait extraordinaires", se disait-il simplement en lui-même durant le voyage.



2013-6-1 9:39:38(3153)
法国电影 在线欣赏
那些好听的法语歌
法语最新招聘信息
法语法国微信

2013-6-1 9:39:38/3153



 

特别感谢香港 Catherine.林 女士为本站发展提供资助